Coupe du Monde Fifa 2002

ūüĒ• Populaire

Un tournoi qui unit le monde


Après avoir sauté la présentation, nous voici aux menus. Ces derniers ont été grandement simplifiés et nous aurons désormais la possibilité immédiate de pouvoir choisir de jouer un match amical ou de participer avec une équipe nationale à la Coupe du monde asiatique. Les options sont très riches comme d'habitude, vous pouvez modifier les formations de l'équipe nationale, la sévérité de l'arbitre, le niveau de difficulté, les blessures, les caméras de jeu et les commentaires. Il sera facile pour n'importe qui de naviguer dans les menus du jeu. Après avoir déterminé tout ce que vous voulez, vous pouvez vous lancer sur la voie de la conquête de la coupe du monde tant convoitée. Les statistiques ne manquent certes pas, avec la position actuelle de l'équipe nationale au classement FIFA, le meilleur placement en coupe du monde (Champions en 82 modestement...) et les formations.
J'ai remarqué qu'à part quelques petits défauts, les équipes présentes sont celles qui prendront le plus de chances d'entrer sur le terrain à partir de fin mai.Quelle équipe nationale pourrais-je choisir ? Certainement notre chère Italie, pour pouvoir reconquérir ce titre qui manquait à notre pays depuis 20 ans maintenant. Elle débute ensuite au tour préliminaire avec l'Equateur, le Mexique et la Croatie se rendant au Japon, dans une exaltation collective.





Enfin nous prenons le terrain

Premier match du groupe, contrairement aux titres pr√©c√©dents, la pr√©sentation du match a √©t√© soign√©e dans les moindres d√©tails. L'entr√©e sur le terrain des joueurs s'accompagne d'une vague d'acclamations et de cris d'encouragement dans une ambiance irr√©elle. Le stade est totalement sombre, avec un projecteur qui illumine le terrain avec le logo du championnat du monde. Les mascottes sur les c√īt√©s du terrain qui bougent sous l'impulsion du public.
Enfin le coup d'envoi, les maillots de l'√©quipe nationale sont tels qu'ils sont √† l'origine. Les graphismes du jeu sont magnifiques, les visages des joueurs sont fid√®lement reproduits comme celui de Zidane, Vieri, Tommasi, Nesta et Totti lui-m√™me. Par rapport √† Fifa 2002 sorti il ‚Äč‚Äčy a six mois, les mouvements des joueurs ont √©t√© rendus plus r√©alistes avec l'introduction du dribble, du faux tir, des tirs brusques, du premier lancer et de la triangulation tant demand√©e. En termes de jouabilit√©, la Coupe du Monde 2002 s'est incontestablement am√©lior√©e m√™me si elle n'atteint toujours pas les niveaux de "quasi perfection" de Winning Eleven.
Il y a une grande diff√©rence entre les diff√©rents niveaux de difficult√©, √† tel point que l'utilisateur doit s'entra√ģner dur avant de passer √† un niveau plus compliqu√©. Malheureusement, cependant, il n'est pas encore possible de construire des actions qui impliquent toute l'√©quipe de mani√®re harmonieuse pour arriver √† marquer ; heureusement, toute possibilit√© de partir de sa propre d√©fense et d'atteindre le but en dribblant toute l'√©quipe adverse a √©t√© √©limin√©e. Les comp√©tences des diff√©rents joueurs ont d√©sormais √©t√© peaufin√©es, il n'arrivera plus qu'un d√©fenseur puisse dribbler ou courir comme n'importe quel champion.



Enfin nous prenons le terrain


Ces derniers en effet, se caractérisent par une étoile au-dessus des têtes qui les identifie sur le terrain et les rend reconnaissables même lorsqu'ils prennent des clichés et une sorte de halo se formera autour d'eux. Une fois arrivés dans la surface de but, leur tir sera souligné par une bande dorée qui donnera l'idée de puissance. Cette innovation semble un peu trop dépassée, elle rend Fifa similaire à un titre de jeu d'arcade mais heureusement pour nous cette option peut être désactivée.
Voler le ballon √† l'adversaire n'est pas du tout simple, avec le contraste vous ne pourrez pas r√©cup√©rer le ballon mais seulement d√©s√©quilibrer l'adversaire qui continuera sa course vers le but, et si vous essayez de l'arr√™ter avec une glissade tr√®s souvent vous serez pr√©venu par l'arbitre. Les gardiens sont malheureusement encore ¬ę surhommes ¬Ľ sur les tirs de l'ext√©rieur de la surface qui sont souvent bloqu√©s par des plongeons spectaculaires. Les mouvements comme les corners ou les avances aux attaquants sont tous trop m√©caniques sans cette touche d'humanit√© qui distingue les autres simulations de football.
Pour le reste, n'attendons pas de gros changements dans le gameplay : il y a eu une am√©lioration mais pas claire. Fifa World Cup 2002 pointe encore plus le c√īt√© graphique et spectaculaire que celui de la jouabilit√©.



Les acclamations du stade, le commentaire et les conclusions

La bande-son d'un film est aussi importante que dans un jeu vid√©o ; on se souvient bien plus souvent de la musique et du son que du jeu lui-m√™me. L'id√©e d'une musique orchestrale pour la bande originale de la Coupe du monde de football 2002 est tr√®s originale mais pas tr√®s adapt√©e. Le mieux, selon moi, √©tait d'√©couter pendant le film de pr√©sentation, une chanson entra√ģnante (peut-√™tre m√™me l'hymne officiel de la coupe du monde) qui allait devenir le slogan de toute la p√©riode de la coupe du monde.
La musique aux menus est tr√®s ennuyeuse, l'√©poque o√Ļ l'on pouvait √©couter Moby pendant qu'on choisissait la formation √† envoyer sur le terrain est r√©volue. Le son pendant les matchs, en revanche, est tr√®s r√©aliste, on peut entendre des cris de jeu tels que ¬ę watch behind ¬Ľ, ¬ę passe ¬Ľ, ¬ę shoot ¬Ľ qui, associ√©s aux graphismes du coach agitant ses bras depuis le banc, sont tr√®s agr√©ables.
Le commentaire de nos bien-aimés Caputi et Bulgarelli (maintenant commentateurs historiques de la série Fifa) s'est beaucoup amélioré ; presque tous les joueurs sont nominés et certains d'entre eux comme Totti ou Del Piero reçoivent des nouvelles très intéressantes sur leur carrière. Il y aura aussi quelques commentaires (peut-être un peu hors site) sur les différentes villes qui accueillent la Coupe du monde japonaise. En résumé...

Les acclamations du stade, le commentaire et les conclusions


Fifa World Cup 2002 est sans aucun doute la meilleure simulation de football pour PC en circulation, un titre visant davantage l'aspect graphique et show pour rendre hommage √† un √©v√©nement important comme celui du Championnat du Monde. Chaque ann√©e, nous attendons ces innovations nettes capables d'approcher et de d√©passer Winning Eleven, cela se produit malheureusement mais par petites √©tapes, peut-√™tre m√™me d√©lib√©r√©ment ; petites mais importantes, notamment en vue des futures simulations de football. Le jeu est peut-√™tre limit√© en traitant exclusivement des championnats du monde mais c'est toujours un bon achat pour tous les fans, surtout si dans le cas malheureux o√Ļ l'√©quipe nationale ne remporterait pas les championnats du monde, nous pourrions le refaire avec Fifa World Cup 2002 ...

Deuxième commentaire

Compte tenu du caractère exceptionnel du jeu, nous avons voulu faire une exception à la règle et ajouter un second commentaire, fait en l'occurrence par Andrea "Logan" Donati, qui avait déjà traité la critique de Fifa 2001 et Fifa 2002 : voici son avis sur le jeu !

Il est faux de considérer la Coupe du Monde de la FIFA 2002 (ci-après FWC2002) comme un jeu en soi. Considérant ce jeu comme une extension, vous êtes en fait capable de donner des jugements plus positifs et de juger le jeu pour ce qu'il est vraiment... une extension qui complète les fonctionnalités de FIFA 2002.
Dans le jeu sorti l'automne dernier, en effet, l'absence de la coupe du monde a étonné. Il y avait des qualifications pour la coupe, mais pour imiter le tournoi, il était nécessaire de le créer à la main.
Bref, il était clair, comme cela s'est produit en 98, qu'un autre jeu sortirait à la mi-printemps qui accompagnerait les joueurs lors de la Coupe du monde 2002. Ce qui est donc surprenant, c'est que FWC2002 n'est pas FIFA 2002 avec en plus la coupe du monde , mais c'est FIFA 2002 avec uniquement et exclusivement la coupe du monde. Donc si une fois la Coupe du Monde terminée (ou même avant) vous n'êtes plus intéressé à jouer avec des équipes nationales... vous devez acheter FIFA 2002 (ou n'importe qui pour cela).
C'est pourquoi FWC2002 est une v√©ritable extension de FIFA 2002 et non un jeu √† part enti√®re (bien que vous puissiez y jouer sans avoir install√© FIFA 2002, bien s√Ľr). Apr√®s une telle ouverture, il est √©vident que la premi√®re fois que j'ai lanc√© le jeu et que je me suis retrouv√© devant un menu avec seulement quatre options, √ßa a √©t√© une sacr√©e surprise : o√Ļ sont les ligues, les tournois et l'√©diteur des deux ? O√Ļ sont les √©quipes locales ? Ils ne sont pas l√†. Le menu du jeu, cependant, est le classique de la FIFA, moins d√©routant que d'habitude en raison du manque de choix susmentionn√©. Je ne pouvais plus trouver les options pour d√©sactiver les replays dans le jeu, et j'ai √©t√© oblig√© d'appuyer continuellement sur ESC pour sauter une tr√®s grande quantit√©.
Passons maintenant aux graphismes. FWC2002 apporte clairement les mod√®les FIFA 2002 mais avec de nouvelles animations vraiment curieuses et spectaculaires, comme des dribbles ou de nouveaux types de tacles, qui sont en r√©alit√© tr√®s peu utiles dans le jeu. Si, cependant, les "corps" des joueurs sont identiques √† ceux de FIFA 2002, les visages sont au contraire presque tous tir√©s des vrais. Dans FIFA 2002, cela est arriv√© exclusivement √† un petit groupe de joueurs (qui poss√®de FIFA 2002 peut remarquer que, par exemple, Totti a un visage "diff√©rent" des graphiques standard des autres joueurs). Cela entra√ģne un impact graphique notable, m√™me si dans certains cas cela s'av√®re un peu ridicule comme les visages de Del Piero ou de Figo, √† la limite de la caricature.
En ce qui concerne le son, le discours devient complexe. Habitu√© au rock ou aux rythmes branch√©s, FWC2002 se pr√©sente plut√īt avec de la musique classique qui laisse un peu perplexe. Il y a cependant une plus grande implication que le mix pop-classique pr√©sent dans F1 2000 toujours par EA Sports. Un petit groupe de musiciens d'orchestre appara√ģt √©galement dans la maigre chanson th√®me habituelle du jeu, peut-√™tre pour sensibiliser le public √† un choix sonore courageux qui donne d'excellents r√©sultats. Toujours au sujet du son, on peut y inclure les commentaires de notre d√©sormais classique Bulgarelli-Caputi. Cette fois, le duel du pire acteur revient √† Caputi, dont les commentaires sur les joueurs, les √©quipes, les stades et les villes, m√™me s'ils sont justes, sont passionnants. Comment va Bulgarelli √† la place ? Il suffit de penser qu'il n'est d√©pass√© que par Caputi...

Deuxième commentaire


Enfin le gameplay. FWC2002, comme mentionn√© pr√©c√©demment, peut √™tre consid√©r√© comme une extension de FIFA 2002, mais il a les changements les plus marqu√©s du c√īt√© du gameplay. Ce sont probablement ceux-ci qui ont incit√© EA Sports √† ne pas appeler ce jeu une "extension". Pratiquement FWC2002 apporte un certain nombre de changements au gameplay tr√®s similaires √† ce qu'il y a entre une √©dition d'automne et l'autre du jeu. En tout cas, les sensations ressenties pendant le jeu sont similaires √† celles des autres ann√©es : chaque fois que je prends une nouvelle √©dition de la s√©rie FIFA, je me retrouve √† jouer quelques jours au plus haut niveau de difficult√©, perdant toujours, puis , dans les jours qui suivent, je me retrouve √† gagner de plus en plus souvent, jusqu'√† avoir le contr√īle total du jeu apr√®s un peu plus d'une semaine.
Et cela s'est toujours produit, se r√©p√©tant √©galement avec FWC2002. Les changements visent toujours le gameplay, en essayant de modifier certaines fonctionnalit√©s du jeu et en simplifiant d'autres pour s'assurer que ceux qui sont habitu√©s √† la pr√©c√©dente s√©rie FIFA doivent recommencer √† apprendre la nouvelle. Voici donc que les tacles au corps √† corps, qui √©taient auparavant la cl√© pour voler le ballon √† l'adversaire sans commettre de faute, sont maintenant devenus √©norm√©ment plus difficiles. Si un tacle non fautif est effectu√© par derri√®re, le ballon est pouss√© inexorablement vers l'avant, facilitant le jeu de l'adversaire. Si vous le faites d'un c√īt√©, vous risquez de voler au sol, laissant l'adversaire libre de partir.
De plus, les coups de t√™te peuvent √™tre mieux g√©r√©s, mais il est toujours encombrant de pouvoir bloquer le ballon avec la t√™te ou la poitrine sans l'emporter. Puis les jeux en tant que ma√ģtre de FIFA 2001 sont de retour (lob par derri√®re et rotations), cette fois cependant r√©alisable avec les "stars" (les joueurs consid√©r√©s comme les meilleurs par EA Sports). En revanche, les buts excessifs de l'ext√©rieur de la surface, les poteaux et les tirs √† la limite du hors-jeu restent les enfants de FIFA 2002.
Les corners et les coups francs, qui dans FIFA 2001 et 2002 menaient tr√®s souvent √† des buts, sont difficiles √† g√©rer aussi parce qu'il n'y a plus la possibilit√© de botter un joueur en particulier (en le s√©lectionnant avec le clavier ou le pad) mais seulement de d√©cider du direction g√©n√©rique et le pouvoir g√©n√©rique. Bref, en allant de l'avant √† ce rythme, je ne pense pas qu'il y aura jamais un FIFA parfait. A chaque fois je me retrouve devant un jeu dans lequel les graphismes sont grandement am√©lior√©s, alors que du c√īt√© de la jouabilit√© il y a une fonctionnalit√© nouvelle et innovante (cette fois c'√©tait les "stars"), entour√© de syst√®mes de jeu qu'un an ils fonctionnent et l'ann√©e suivante ils ne le font pas, visant √† d√©sorienter le joueur des √©ditions pr√©c√©dentes.
Il est indiscutable, cependant, qu'entre les nouvelles positives et négatives du jeu à chaque fois, il y a toujours un petit pas fait. Mais c'est une marche aussi épaisse qu'une feuille de papier et le sommet est encore très haut.

Un tournoi qui unit le monde

Qui d'entre nous n'a jamais r√™v√© de remporter la Coupe du monde depuis son enfance ? Des r√™ves, des sortil√®ges qui reviennent r√©guli√®rement tous les quatre ans dans nos pens√©es, entre acclamations et jeux vid√©o. Eletronic Arts nous a maintenant habitu√©s depuis 98 √† des reproductions tr√®s fid√®les du championnat du monde, et aussi cette ann√©e il est pr√™t √† nous donner un nouveau titre. Dans l'avant-premi√®re ensemble il y a quelque temps, en nous inspirant de la d√©mo sortie par les producteurs canadiens, nous avons eu l'occasion d'avoir un avant-go√Ľt de la nouvelle Fifa.
Plongeons dans le jeu officiel sorti dans toute l'Italie le 26 avril. Dans chaque Fifa, la pr√©sentation du titre a toujours jou√© un r√īle important, comment oublier celle de Fifa RTWC 98 ou celle de 2000 parmi les plus belles ; √©trangement cette ann√©e Electronic Arts a d√©finitivement d√©√ßu. Je m'attendais √† quelque chose de vraiment original et renversant capable de mettre l'eau √† la bouche du joueur au moment de le voir, mais j'ai √©t√© d√©√ßu de voir une pr√©sentation tr√®s "douce" dans laquelle l'orchestre et certaines actions du jeu sont montr√©s en parall√®le. Fifa sur fond de musique classique... Peut-√™tre que beaucoup se souviendront avec nostalgie du Blur "spaccatutto" en 98...


ajouter un commentaire de Coupe du Monde Fifa 2002
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.